Arnaques en ligneCybersécuritéPhishing
mikhail-nilov-pexels-arnaque

La Poste rappelle les bons gestes !
Avec l’essor du e-commerce, les tentatives d’escroquerie par hameçonnage augmentent. Pour s’en protéger, La Poste vous rappelle les bonnes pratiques à suivre.

Si nous sommes plus vigilants face aux tentatives d’hameçonnage, ces attaques restent une menace importante aujourd’hui. Cette forme d’escroquerie a pour but de vous soutirer des données personnelles, comme votre nom ou votre adresse, afin d’usurper votre identité et parfois de l’argent.

Les cybercriminels s’amusent à détourner l’image de nombreuses enseignes reconnues pour crédibiliser leurs méfaits et gagner la confiance de leurs cibles. En tant qu’entreprise de confiance, La Poste est régulièrement victime de ce détournement. Si elle lutte quotidiennement contre ces tentatives d’escroquerie “en son nom”, le groupe profite de cette fin d’année pour rappeler les bons gestes à adopter pour éviter d’être victime d’une arnaque.

Phishing : ne pas tomber dans le panneau !
Par SMS ou par e-mail, les cybercriminels prennent un malin plaisir à se faire passer pour La Poste afin de vous escroquer. Usurpation d’identité ou soutirage d’argent, voilà le but de ces derniers. Et cela peut passer par divers biais…

Le soi-disant retrait de colis

arnaque-colis-poste

Exemple d’arnaques au colis © La Poste

Il est probable que vous ayez déjà reçu un SMS ou un e-mail expliquant qu’on a essayé de vous livrer un colis mais qu’il n’y avait pas d’affranchissement. Ou qu’un colis vous attend à tel endroit. Pour récupérer ledit colis, vous devez alors rappeler un numéro surtaxé ou vous rendre sur un site obscur. Tout est volontairement flou, ce qui peut induire la victime en erreur.

La Poste rappelle qu’elle ne demande jamais à ses clients en attente d’un colis de la rappeler sur un numéro surtaxé, commençant souvent par 08.

Un colis en attente de dédouanement

colissimoarnaque

Arnaque Colissimo – Exemple d’arnaque © La Poste

Depuis juillet 2021, toute commande passée via un site marchand situé en dehors de l’UE implique des droits (et taxes) de douanes à régler. Les pirates le savent et en profitent pour affiner leurs tentatives d’arnaques.

Cependant, si vous êtes concerné par une telle situation, vous recevrez un e-mail de la part de La Poste envoyé depuis noreply@notif-colissimo-laposte.info ou notif-laposte.info@laposte.fr et pas d’une autre adresse e-mail douteuse. Dans le corps du mail, vous serez redirigé vers le site officiel de La Poste (vérifiez bien l’URL…) pour procéder au paiement.

Faux jeux-concours payants ou fausses tombolas

concours-arnaque

Concours Arnaque – Exemple d’arnaque au concours © La Poste

Si La Poste vous annonce que vous avez gagné le dernier iPhone (ou que vous pouvez le gagner grâce à un jeu concours ou à une tombola), c’est une escroquerie. Ne tombez pas dans le piège des cybercriminels ! Un offre trop belle pour être vraie devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Fausses mises à jour de contrats et coordonnés clients

La Poste ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires ou votre code secret par téléphone ou par e-mail. Si vous recevez un message exigeant que vous mettiez à jour vos coordonnées sensibles, méfiez vous. Vous pouvez contacter votre conseiller bancaire pour vous assurer de la demande.

Une demande de téléchargement d’application fallacieuse

scam-laposte

Exemple d’arnaque © La Poste

Là encore, sous prétexte d’une soi-disant mise en conformité, vous pouvez recevoir un mail ou un SMS vous demandant de télécharger une application mobile ou un fichier Poste.apk. La Poste vous rappelle que, là encore, elle ne se cache pas derrière ces messages frauduleux.

Dans le doute, vérifiez que le SMS provienne d’un émetteur clairement identifié par le nom d’entreprise ou de service et pas simplement d’un numéro de téléphone. Quant aux e-mails, pensez à vous assurer qu’il s’agit d’une adresse officielle. Faites attention, aussi, à ce que les informations reçues soient cohérentes avec un produit que vous avez commandé. Enfin, les SMS et e-mails malveillants sont très souvent bourrés de fautes d’orthographe ou de syntaxe.

Surtout, rendez-vous sur le site officiel de La Poste pour vérifier en toute sécurité l’existence dudit colis et des droits et taxes de douane à acquitter. Et n’oubliez pas de signaler le message suspect en le transférant par mail à phishing@laposte.fr, par SMS au 33700 ou par téléphone au 3631 si vous êtes un particulier ou au 3634 si vous êtes un client pro ou une entreprise.

Une lutte permanente contre la cybercriminalité

De son côté, La Poste ne se tourne pas les pouces. En effet, elle opère une veille continue sur internet et les réseaux sociaux pour identifier les cybercriminels et les tentatives d’escroqueries en son nom. Quotidiennement, La Poste ferme des dizaines de sites frauduleux. Par ailleurs, l’entreprise se réserve le droit d’agir en justice pour obtenir réparation en fonction de l’évaluation des situations.

Malgré cette lutte permanente face aux tentatives d’hameçonnage, La Poste vous recommande la plus grande vigilance. En cas de doute, ne cliquez pas sur les liens douteux ou ne rappelez pas les numéros et rendez-vous sur le site officiel.