L’émission «Le Jour du Seigneur» était en direct de l’église Saint-Jean-Baptiste de Chaource

+ de 700 000 spectateurs de France et de Belgique ont pu découvrir le superbe édifice grâce à l’équipe de tournage de la célèbre émission télévisée dominicale.

En décembre prochain, l’émission Le Jour du Seigneur fêtera son 70e anniversaire. « C’est le 24 décembre 1948 que, pour la première fois au monde, une messe, celle qui célèbre Noël, a été retransmise à la télévision », précise Yves Combeau, dominicain à Paris et membre actif du Jour du Seigneur.
À l’époque, l’émission est diffusée seulement à Paris pour les trois mille familles de la capitale qui possédaient un téléviseur en noir et blanc.
Dimanche 19 août, la messe célébrée à l’église Saint-Jean-Baptiste de Chaource par Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes, a été suivie par près de 700 000 téléspectateurs en France et en Belgique.

Six caméras dans l’église

Les fidèles, mais aussi le Maire de Chaource (M. Jean POUILLOT) et une délégation du Consulat de Pologne, se sont installés tout naturellement au milieu d’un impressionnant dispositif technique pour suivre cet office religieux, concélébré par le prêtre de la paroisse, Armand Koné, le prêtre d’Estissac, Jean Brethé, le diacre Gilles Pinet, et le dominicain Yves Combeau qui a prononcé l’homélie.
Dans le car de régie, une dizaine de personnes s’agitent pour coordonner l’ensemble des moyens techniques. « Cette église est lumineuse, nous n’avons pas rencontré de difficultés pour installer le matériel. Nous avons aussi prévu deux groupes électrogènes par sécurité et d’autres systèmes de secours… » précise Florence Relu, la responsable d’AMP Visual TV, prestataire de ce tournage pour France Télévision.

Une retransmission sans fausse note

Après la diffusion d’un reportage sur la « Mise au tombeau », une œuvre datée de 1515 placée dans la chapelle du Sépulcre de l’église, à 10 h 30, Thierry Lecuyer, le réalisateur de l’émission en direct, prend les manettes dans la régie. Il envoie les consignes aux cameramen : « Plus large le plan pour la 2 ; resserre sur le public pour la caméra 3… » et pendant toute la durée du tournage, il choisit avec ses collaborateurs les plus belles images pour les téléspectateurs. À proximité, se trouve Ghislaine Bellemin, chargée de programme pour Le Jour du Seigneur, qui veille à la bonne retransmission. Ainsi, devant son écran, chacun a pu prier et chanter avec la chorale des Amis de l’orgue de Chaource et l’ensemble vocal de Pologne, Les Cracow Singers.
Quant est venue l’heure de rendre l’antenne, toute l’équipe a pu se féliciter du bon déroulement de l’émission et était heureuse d’avoir fait souffler, une fois encore, la parole divine sur les ondes cathodiques, à destination de ceux qui ne peuvent se rendre dans les églises.

Messe télévisée à revoir ...