On a souvent tendance à penser que le golf est réservé à une « élite ». La tendance s’inverse. La pratique s’est démocratisée depuis les années 90. Le nombre de licenciés a doublé en trente ans en France et dépasse aujourd’hui la barre des 400 000 pratiquants.

On a souvent tendance à penser que le golf est réservé à une « élite ». La tendance s’inverse. La pratique s’est démocratisée depuis les années 90. Le nombre de licenciés a doublé en trente ans en France et dépasse aujourd’hui la barre des 400 000 pratiquants.

En cette période de crise sanitaire, le golf dispose d’un avantage de taille : le terrain est assez vaste pour respecter les distances sans aucune difficulté. Une bonne occasion de se lancer ?

À Chaource, Josie Bazire, la présidente de l’association du golf de la Cordelière, vante l’esprit intergénérationnel de ce sport. « Vous pouvez venir jouer avec votre épouse, vos enfants, vos amis… Il y a de tout », énonce-t-elle d’une voix charmante. Pour les débutants, « on fonctionne en deux temps », détaille la présidente. Une première étape pour découvrir le parcours en voiturette, s’entraîner au practice, apprendre à putter…

Ensuite, vient le passage de la carte verte, pour lequel le golf de Chaource propose une formule de dix heures de cours avec des professionnels.

« Cela fonctionne comme un permis de conduire, lorsque le professeur estime que vous êtes prêt à jouer seul, on vous délivre la carte verte ! » La carte verte permet de pratiquer dans la grande majorité des golfs français.

Les jeunes scolarisés dans le canton ont la chance de découvrir le golf soit pendant des stages pendant les vacances, soit dans le cadre de la pratique de l’éducation physique et sportive à l’école. Des joueurs de très bon niveau sont sortis de l’école de golf chaourçoise. Le parcours de la Cordelière ne manque pas d’atouts : calme, verdoyant, vallonné… Et que dire de ce final, un « par 5 » en montée avec le château en toile de fond… Les initiés apprécient à Chaource les greens travaillés et les trous piégeux (quelques buttes ou obstacles pourront vous causer des problèmes, on pense au trou nº15 ou au nº17, où le green est entouré d’eau…). Concentration, équilibre, stabilité, le golf est recommandé pour garder la forme. « Il paraît qu’on peut vivre dix ans de plus en jouant en golf », s’enthousiasme Josie Bazire.

Golf 18 trous au cœur de la forêt de Chaource.

A voir aussi la crèche en bois doré datant du XVIème siècle.

Le golf de la Cordelière déroule son beau parcours sur 50 hectares de verdure, de bois et de vallons, en lisière de la forêt d’Aumont et tout près du village de Chaource.

Le golfeur découvre avec plaisir son parcours varié de 18 trous, parmi les plus beaux de l’Est de la France avec son Par 72 homologué pour 6124 mètres. Il apprécie la sévérité de ses obstacles naturels, la beauté de ses arbres centenaires et la douceur de ses pièces d’eau.

Situé dans le Château de la Cordelière, construit en 1896, le Club House vous accueille avec simplicité et chaleur et vous propose vestiaires, boutique, ainsi que salon, salle à manger et bar, loin des nuisances de la vie moderne. Chaque trou présente une difficulté particulière : longs pars 4 trous n°3 et 6 qui est dog-leg ; obstacles d’eau au 7 au 8 et au 10 ; Pars 3 difficiles par leur longueur et leur étroitesse au 14 et 15. De quoi mettre à l’épreuve tous les coups de golf.

Voici l’histoire de ce Château : c’est en 1892, alors que François Chandon de Briailles voit le jour que son père envisage la construction du Château. Le Château rappelle sans cesse l’histoire les Chandon de Briailles, des châtelains humanistes qui se sont beaucoup investis dans la vie de Chaource.

Haute saison : Lundi à vendredi : 9:00 – 12:00 et 13:00 – 18:00 – Week-end : 9:00 – 12:00 et 13:00 – 19:00

Basse saison : Lundi à samedi : 10:00 – 12:00 et 13:00 – 17:00

Source texte : article de l’Est-Eclair du 23/08/2020 – Photo : Aube Champagne (C.D.T), Golf de la Cordelière