On ne possède aucun document sur l’église de Chaource depuis l’origine de la paroisse jusqu’au XIIème siècle.

Remplaçant sans doute une antique chapelle, la partie ancienne de l’église qui comprend le sanctuaire et le chœur a été construite à la fin du XIIème siècle ou au commencement du XIIIème siècle.

 En 1515, fut édifié la chapelle du Sépulcre en contrebas de l’église.
L’église a pour patron Saint Jean Baptiste. C’est une des plus visitées du département de l’Aube.
Décrire l’église en détails serait trop long tant elle recèle de trésors. Si l’extérieur n’a rien d’exceptionnel, sa statuaire intérieure est tout simplement remarquable. L’orgue a été construit en 1696 par Louis Le Bé, facteur d’orgues. La tribune à caissons est supportée par six colonnes torses en bois ornées de pampres, chaque extrémité de la tribune est surmontée d’un vase sculpté.
L’orgue actuel qui comprend 25 jeux a été restauré en 1976 à Troyes.
Cet orgue baroque exceptionnel a été classé monument historique le 27 juillet 1959 pour la tribune et le buffet, et le 19 juillet 1962 pour la partie instrumentale.

L’église de Chaource conserve un nombre spectaculaire de sculptures médiévales et fait véritablement figure de musée de la sculpture troyenne. Cette collection est remarquable par la haute valeur de certaines pièces.

« LA PLUS EMOUVANTE MISE AU TOMBEAU D’EUROPE »
Michel MARTIN spécialiste de la statuaire du Moyen-Age, dans un ouvrage consacré aux gisants à travers l’Europe, évoque le Sépulcre de CHAOURCE en ces termes : « Jamais sans doute, la tragédie de la mort du Christ n’aura été retranscrite dans la pierre avec autant d’intensité, d’humanité vraie et de ferveur ».

La Mise au Tombeau

Trois impressionnants gardiens que l’on frôle en passant, en gardent l’entrée. Celui de droite vous dévisage au passage d’un œil inquisiteur. L’impression est saisissante. La lumière de cette chapelle est dispensée par deux lucarnes. La disposition de celles-ci par rapport à l’œuvre elle-même est fondamentale pour ressentir toute l’intensité dramatique qui se dégage du lieu.
l’Entrée du Sépulcre gardée par des gardiens.

Réalisée en 1515, cette sculpture magistrale est un chef-d’œuvre de l’école Troyenne.
Œuvre exceptionnelle d’un artiste inconnu appelé  » le Maître de Chaource « , elle est (d’après une étude sur les mises au tombeau) une des plus remarquables de France et selon Michel Martin « la plus émouvante mise au tombeau d’Europe ».
Située dans le sépulcre, elle est composée de huit personnages qui évoquent la mise au tombeau du Christ. Sur la dalle blanche, le Christ est étendu sur le linceul. Le corps cadavérique apparait d’un réalisme poignant.

 

Crèche

Datant du XVIème siècle et composée de personnages mobiles et indépendants, la crèche est vraissemblablement la plus ancienne de France.
Ses vingt-deux statuettes en bois sculpté, peint et doré à l’or fin, constituent deux tableaux :
– l’adoration des bergers d’une part, l’adoration des mages d’autre part.
Le meuble abritant les personnages, également du XVIème siècle, évoque des scènes de la vie de la Vierge et du Christ.

 

Statutaire

L’église de Chaource conserve un nombre spectaculaire de sculptures médiévales et fait véritablement figure de musée de la sculpture troyenne. Cette collection est remarquable par la haute valeur de certaines pièces.